La glorieuse démocratie étudiante

par jeanfrancoistrudelle

Voici venu le jour tant attendu. Avant de vous lancer dans la joie dans la grosse manifestation de cet après-midi, rappelez-vous qui vous a mis en grève.

  • Les étudiants aux cycles supérieurs du HEC sont tombés en grève d’un jour avec 48,6% du vote en faveur. Pas besoin de majorité en démocratie étudiante.
  • L’AFESPED, l’association pour les étudiants en droit et sciences politiques de l’UQAM, a cessé de mener des assemblées de reconduction de grève et ce jusqu’à ce que la ministre annule la hausse des frais. Pourtant, l’ASSÉ écrivait, dans son journal L’Ultimatum de novembre 2011, que les mandats de grève devaient être renouvelés à chaque semaine. N’allez pas croire qu’ils ont condamné la manoeuvre. Ils sont restés silencieux. Quand ça fait ton affaire…
  • Au CÉGEP de Rimouski, un vote de reconduction de grève battu a finalement passé. Comment? Simple, attendez que ceux qui doivent aller travailler et qui sont contre la grève partent et redemandez le vote. Édifiant, non?
  • L’AGEEFEP, l’association des étudiants de la faculté d’éducation permanente de l’UdeM, a perdu son vote de grève 51,7% contre 48,3%. Réaction du CA?

La démocratie, c’est bien, mais pas quand ça fait pas leur affaire.

  • L’AELIES, l’association étudiante pour les étudiants de 2e et 3e cycle de l’université Laval, a mis 11 000 personnes en grève d’une manière totalement absurde. Allez lire ce billet pour un bon compte-rendu des perles de l’AG. Les cartons de vote étaient des carrés rouges (subtil). Le référendum électronique a été décrié comme trop accessible (vous savez qu’on n’a pas tous le temps de prendre plusieurs heures pour voter?) et le vote secret a été rejeté. La meilleure: un résolution contraignant l’AELIES à respecter les votes des associations facultaires a été battue. Donc, si votre asso facultaire a voté contre, vous êtes en grève quand même. Si l’AELIES avait voté contre, votre asso facultaire aurait pu voter la grève. Face, je gagne, pile, tu perds.
  • La Palme d’Or va à Concordia. 1152 étudiants ont mis 35 000 étudiants en grève. 3,3% des étudiants ont voté pour la grève. Bravo, la démocratie étudiante!

Ne parlons pas de tous ces votes à main levée, ces refus de tenir des référendums électroniques et du biais évident de nombreuses associations étudiantes. Promenez-vous sur votre campus et regardez toutes les affiches pro-grève. Qui a payé pour ça? Vous et on ne vous a jamais demandé votre permission pour avoir l’argent. L’espace public a été dominé par une seule voix, celle de la propagande.

Répétez 100 fois un mensonge et il devient une vérité.

Je vous repose la question. Qui vous a mis en grève?

Advertisements